mercredi 14 avril 2010

Quand FAY CHEMLI se prenait pour HITCHCOCK

Voici la traduction d'un article du journal EL PAIS , paru en novembre 2005. Pour consulter l'original: http://elpais.com/diario/2005/11/22/cvalenciana/1132690708_850215.html 
Merci encore à l'internaute qui a communiqué ce lien.


Tout en un seul plan 

Les acteurs de MP-3 voyagent dans Valence pour tourner un film en un seul plan-séquence de 90 minutes. 
F. BONO - Valencia - 22/11/2005 – EL PAIS. com


Un couple et un prêtre marchent à bon rythme au cœur de Valence depuis quelques semaines. Ils déambulent selon leur volonté, mais attirent l’attention. Parfois ils s'arrêtent et le petit ami semble frapper sa compagne. Certains spectateurs croient qu'il est sérieux. Quand ils s'aperçoivent de la présence d'un troisième homme harnaché d’une caméra steadycam, ils s’abstiennent d’intervenir. Il s’agit d’une fiction. Ce n’était que des essais. Bien que l'équipe artistique du film français « MP-3 » apprend à réagir à toute situation pouvant survenir lors d’une journée de tournage. C'est un défi de tourner un film en un seul plan-séquence. Il est dit qu’Alfred Hitchcock l’a fait dans LA CORDE, bien qu'il y ait caché "quatre ou cinq coupes», souligne la jeune actrice Aina Reynés de Valence. Dans MP-3, aucune coupure. "Tout doit être parfait, car nous filmons tout en une séquence, sans coupes. Nous allons enregistrer la vie même en une heure et demi", nous confie l'acteur incarnant le prêtre, Yor Pfeiffer, qui a une longue expérience dans le théâtre et le cinéma français. Si un passant intervient pendant le tournage, il sera incorporé dans le film. Les acteurs doivent se battre contre les imprévus pour respecter l'intrigue du scénario et sa continuité. Aujourd'hui, c’est peut-être le grand jour, si « le soleil se lève » , ajoute Pfeiffer. Valence a été choisie pour le temps et parce que le parcours reliant les places de la Vierge, du Patriarche ou de Lope de Vega répond à leurs besoins. Il est nécessaire d’avoir une bonne caméra. Armé du nouveau caméscope numérique HDV Sony Z1E, d’une résolution incroyable, rebaptisée « caméra séquentielle » , selon le concept de la production « Live Attitude ». Tous exercent un rôle de réalisateur, même l'assistante qui ouvre la voie à la caméra. Si elle voit quelque chose d'intéressant dans la rue, elle le signale et l’y incorpore. L'improvisation est plus une création collective, signalent les acteurs. Mais le script est la clé. L'auteur est Miguel Angel, un pseudonyme sous lequel se cache un professionnel possédant une grande expérience, ajoutent-ils. C'est l'histoire d'un homme qui découvre que sa femme le trompe et recherche des scénarios sur l’infidélité dans le but de se venger, ce qui le conduit à une fin inattendue. Et le curé? Il écoute l'histoire à travers un MP-3 avant d'agir. Mais pour en savoir plus, il faut attendre la sortie du film, concluent les acteurs."